Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 18:23

 

                          ***** INFORMATIONS IMPORTANTES*****

 Je recherche une famille DORWSKY ou DOROWSKY d'origine polonaise, dont le père Jozef était propriétaire d'un local de matériel agricole, situé Boulevard Beaupêtre à Blida. Sa femme se prénommait Suzanne, et avait deux filles, dont une : Anne, très blonde, qui aurait maintenant près de 78 ans et qui faisait de la danse à l'Opéra d'Alger. L'autre fille s'appelait : Cécilya. Cette famille serait peut-être partie en Espagne à l'indépendance, d'après un témoin retrouvé à Blida, mais sous toutes réserves. Anne, que je recherche, se serait peut-être mariée en Algérie avant l'indépendance, car elle avait 28 ans en 1962, et son nom de femme mariée m'est inconnu. Toutes recherches d'état-civil à Nantes ou autres archives consultées (CDHA, ANOM etc) n'ont pas abouti jusqu'à présent. Merci si quelqu'un pouvait m'aider à retrouver cette Anne DOROWSKY ou DORWSKY d'origine polonaise. 

Françoise PIGEOT 

 

 

                                                                   ************************* 

                                                      (De Jean Marie NUNEZ)

A la recherche de mes origines, je suis Jean Marie NUNEZ d'ORAN (Quartier St Antoine)J'ai appris le 4 Janvier 2002 que j'avais été adopté ?! Quel choc

Voilà bientôt 10 ans à la naissance de mon petit fils (le 04.01.2002), j’ai découvert le secret bien gardé de ma naissance : les parents que j’aime et qui m’ont aimé, sont mes parents adoptifs, ce qu’ils ne m’ont jamais révélé. Depuis je recherche ma mère de naissance. Je suis né le 12.10.1945 à 9h clinique Larribère à Oran. Mes prénoms à la naissance étaient : Thibaut, Jean-Marie. J'ai habité le quartier Saint Antoine jusqu'en 1962 rue de Ganay et rue du Cdt Provost où mon père était forgeron et ma mère

couturière. 

J’ai été baptisé deux fois, la première fois, sous ma première identité, le 18 novembre 1945 à la chapelle de l’hôpital civil, mon parrain est Pierre Barisain-Monrose, et ma marraine Bernadette Alba (nièce de G.Ruffié). Ils n’avaient que 11 ans d'après leur tante, ma mère biologique était une femme mariée dont le mari était prisonnier et aurait eu une liaison avec un officier américain. Germaine Ruffié était la nièce du directeur des transports du même nom elle était assistante sociale. Cette assistante sociale du secteur public n’a pas pu prendre, elle seule, l’initiative de me faire baptiser?

D’autres documents me sont parvenus d’Oran et notamment mon dossier de légitimation adoptive ou figurent dans le conseil de famille - Le Maire d’Oran, le Directeur de l’hôpital, Messieurs Boredres et Ferrara conseillers généraux, Maîtres Gandolphe, bâtonnier (dont la fille Maryse Saurel est cousine de mon premier parrain et son époux était avocat dans l’étude de maître Gandolphe) et Tabet avocats et Mr Vazeille, inspecteur A.P. (Il est à noter qu’aucun de ces personnages importants de la ville ne s’est fait représenter mais ils ont tous participé en personne à ce conseil).

Mon second baptême s’est fait le 12.10.1947, à la demande de mes parents adoptifs.

Mettre un bébé au monde n’a pas pu ne pas laisser de traces ! Il y a bien quelqu’un parmi la famille, les amis ou les voisins de ma mère qui ont eu connaissance de cette naissance.  Aussi loin que soit arrivé cet événement, je reste convaincu qu’une maman, quelles que soient les pressions qu’elle ait pu subir, ne peut oublier l’enfant qu’elle à mis au monde. Je veux simplement connaitre mon histoire, retrouver mes racines sans trop bouleverser sa vie, son passé est aussi le mien et nos vies ont en commun les 9 mois passés ensemble.

J'ai vécu mon enfance et ma vie d'adulte au milieu de beaucoup de silences, le temps passe et toutes les questions que je me pose sont sans réponses et crées un vide de plus en plus pénible. Elle n'est peut- être plus de ce monde, mais la famille biologique a du être au courant de cette "naissance oubliée". J'aimerai connaitre la vie de cette mère de naissance dont j'ignore tout, et je sais aussi que fouiller le passé peut-être parfois risqué. De quels secrets a-t-on voulu me protéger ? J'aimerai comprendre tout simplement.

Dès la révélation de mon adoption, j’ai entamé des recherches, en diffusant différents messages à toutes les associations appartenant à la communauté des rapatriés et plus spécialement celle de l’Oranie (l'Echo de l'Oranie, Amitiés, les bâtisseurs de ND de Santa Cruz etc...). J’ai inondé tous les sites internet, ainsi que ceux ayant trait à l’Algérie. Et je n’ai RIEN, c'est l'omerta. Ce qui me freine c'est que je n’ai pas de nom de famille qui me permettrait d'avoir des pistes de recherche, sinon des informations, mais il n’y a rien de précis c'est trop vague, il faut être prudent. Ma mère aurait été cachée pendant toute sa grossesse dans une ferme Huertas à la Sénia (sous toutes réserves). 
Tout au début de mes recherches et sans en faire état, n’ayant jamais communiqué mon n° de Tél, le 6.02.2002 vers 17h30, mon épouse recevait un coup de fil dans l’après-midi d’une dame lui demandant si elle se trouvait bien chez Jean-Marie Nuñez, aussi, si ma femme était bien née dans « telle » ville en Normandie. Cette personne a déclaré devant l’étonnement de mon épouse : " j’ai connu Jean-Marie à Oran, je rappellerai plus tard ", et depuis plus rien. Pour moi ce coup de fil est une énigme. Voilà en quelques lignes le déroulement de mon histoire. Comme vous pouvez le remarquer encore aujourd'hui, j'essaie de relancer la machine mais je ne me fais pas trop d'illusion, en gardant toutefois un brin d’espoir. Je tente de remonter toutes les pistes qui s'offrent à moi, on ne sait jamais. La mémoire nous réserve tellement de surprise.

 

Une maman ne peut pas oublier l'enfant qu'elle a mis au monde. Aussi difficile que cela puisse être, je souhaite que cette maman ait envie de me retrouver. Aidez-nous à réaliser ce voeu et à joindre ce morceau manquant à mon histoire avant que le temps n'éfface toute trace.

 

Si vous découvrez mon histoire.

Si vous savez quelque chose, un indice ou pour plus de précisions, n'hésitez pas à me contacter au :

                                                    06  11  60  77  23 

Sous X

Ne tirez pas sur cette maman
Qu'elle soit bourgeoise ou paysanne
Qu'elle ait de vilains petits parents
Ou qu'elle ait 15 ans printemps
Ne tirez pas sur cette maman.
La souffrance n'a pas de frontière

Parfois un mot, ou un complot

Souvent la guerre ou la peur

Toujours une cause quelque part,

Ne tirez pas sur cette maman.

 

Elle l'a aimé depuis toujours

Cet enfant venu de je ne sais où,

Elle l'a chéri dans ses entrailles

Pour mieux lui donner l'amour,

Ne tirez pas sur cette maman.

 

Aidez-la à sourire encore une fois,

Cette maman meurtrie à vie

Qui voulait garder la chair de sa chair

Malgré les larmes lourdes de désespoir,

Ne tirez pas sur cette maman.

 

Elle a aimé un amant de passage,

Son coeur sera trahi par ses proches,

Qui n'ont qu'une idée :

L'honneur, mais l'honneur de quoi?

Ne tirez pas sur cette maman.

 

On a enlevé un enfant

Comme si on prenait un sac

Plein de je ne sais quoi.

Cette maman est souvent impuissante

Dépourvue de force pour crier,

Un geste parfois ne suffit pas

Une signature immonde

Viendra parachever une volonté

Venue de plus haut, sûrement de très bas.

Ne tirez pas sur cette maman.

 

Sa première souffrance sera de savoir d'emblée

Que cet enfant ne sera plus à elle.

Sa deuxième souffrance, sera de garder en elle

Le souvenir et la douleur.

La troisième souffrance, sera le regard haineux

de quelques petites gens

C'est sur ceux là que je vomis.

Ne tirez pas sur cette maman.

 

Louis GARRIGOS

 

Nunez.jpg

                                           Je suis à la recherche de la jeune fille au centre de la photo

grand_p-re.jpg

                                                                                    Mon Grand père

qui_connait_ce_communiant.jpg

                                                      Qui est ce garçon en tenue de communion

                                                                                                                     

                                      *****DEUXIEME INFORMATION IMPORTANTE*****

                               (de Marcel FERRERES, créateur du site oranostalgerie.com)

Après mes problèmes de piratage de mon site, voilà que j'ai des ennuis avec mon livre d'or. Tous les messages ont été effacés et je suis complètement anéanti par ce nouveau drame ! Tous les témoignages de mes amis et fidèles lecteurs sont partis en fumé.

Je ne peux plus mettre à jour mon site pour l'instant. Je ne peux faire de nouvelles pages car je risque d'effacer toutes les pages de mon site.

Pour rien vous cacher, il me faudrait plus d'un an de travail pour tout refaire et malheureusement, mon état de santé actuel ne me le permet pas.

Le site continue à tourner tel qu'il est. Mon ami Marc MORA a eu la gentillesse d'héberger mon site. Dès que mon état de santé me le permettra, j'attaquerai ce travail titanesque.

Je vous remercie pour votre compréhension, je sais que je vais decevoir beaucoup de mes amis, mais ma santé passe avant tout !

Vous pouvez me joindre sur Facebook en m'envoyant une demande pour devenir amis. J'anime cette passe avec ma femme et mon petit fils Rémi, car je ne dois pas rester longtemps devant l'écran.

Vous verrez, c'est sympa avec de la musique des années 1930 à nos jours, nous mettons en ligne des photos de toute l'Oranie de l'époque "Algérie Française".

Bonne journée 

Marcel FERRERES 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bouneb 01/10/2013 14:09

je cherche une famille espagnole d origine .mais qui sont née a ain temouchent algerie. c est lla famille corana

Présentation

  • : Oran Bel-Air
  • Oran Bel-Air
  • : Vous trouverez ici les livres de Louis Garrigos ainsi que ses activités d'auteur, poète, autobiographe et parolier.
  • Contact

Profil

  • Lougarri

Recherche

Archives

Pages

Liens